Les noms de couleurs n'existent pas : les rouges chez les Ngbaka (Centrafrique)

http://lacito.vjf.cnrs.fr/images/images_image_semaine/pterocarpus590.jpg

Description

En forêt centrafricaine, les Ngbaka qui distinguent et peuvent désigner un grand nombre de nuances colorées auxquelles s'attache un important symbolisme, n'utilisent cependant aucun terme propre pour nommer les couleurs. Pas de terme non plus pour la notion de "couleur". Ce qui est considéré est plus général, c'est l'aspect dans ses différentes composantes, aussi bien forme, consistance que couleur et toutes les valeurs affectives qu'elles impliquent.
Les rouges:
ngɛlɛ* : Pterocarpus soyauxii (Fabacée), très grand arbre de forêt (à bois rouge), couleur "rouge vif". Fournit par abrasion une poudre ou une pâte employée comme peinture dans de nombreux usages rituels.
Couleur de transition, du renouveau, de fécondité, de vie dans tous ses moments de crise et de solennité.
Jeunes filles à marier, jeunes gens en cours d'initiation, à l'instable frontière de deux états sociaux, devins-guérisseurs, médiateurs entre les hommes et les esprits, fêtes des jumeaux, fêtes du deuil, aux marches des mondes... tous sont marqués du rouge ngɛlɛ.
Dangereuse et forte, c'est la couleur de la lutte, du triomphe de la vie sur la mort.

Créateur

Jacqueline M.C. Thomas

Date

1986

Droits

Attribution/Pas d'utilisation commerciale/Pas de modification

Type

Photographie

Couverture

Centrafrique

Format original

Diapositive

Taille maximale

415x590

Poids de fichier

46 Ko