Paysage typique de l’écosystème humide des War avec ses collines escarpées et ses petites vallées encaissées plantées de bambous et d’aréquiers

http://lacito.vjf.cnrs.fr/images/images_image_semaine/1paysage590.jpg

Description

Les plantations de Nongbareh au sud des collines Jaintia du Meghalaya surplombent les plaines du Bengladesh qu’on devine au fond dans la brume. On aperçoit ‘am ktshar "le cours d’eau de la Loi", un des noms d’attribut de l’Ancêtre de tous les ancêtres, qui délimite les terres d’un petit groupe de clans matrilinéaires alliés, du village voisin de Kudeng et baigne leur bosquet sacré. Elle alimente aussi les conduites en bambous qui irriguent ingénieusement les palmiers d’arec et les lianes, dont les feuilles sont consommées avec les noix d’arec. Les arbres aux feuilles plus claires au premier plan produisent des pousses comestibles, tjea khin "légume khin", très appréciées en hiver. Le war est une langue môn-khmère différente du khasi, du pnar et du lyngngam, parlées sur le plateau du Meghalaya. Ses locuteurs, que j’estime à environ 70 000-80 000, vivent principalement au sud-est du Meghalaya sur d’anciennes terres pnar mais aussi en Assam et au Bengladesh de l’autre côté de la frontière, à l’est et à l’ouest, et aussi au sud-est. La langue war est constituée principalement de quatre sous-groupes dialectaux : nongtalang, amwi, sundai et tarangblang et de plusieurs parlers mixtes war-khasi et war-pnar. Nongbareh est l’un des six sous-dialectes du nongtalang.

Créateur

Anne Daladier

Date

2008

Droits

Attribution/Pas d'utilisation commerciale/Pas de modification

Type

Photographie

Couverture

Meghalaya

Format original

Photo numérique

Taille maximale

590x405

Poids de fichier

40 Ko