Le pain et sa cuisson à Sanaa

http://lacito.vjf.cnrs.fr/images/images_image_semaine/pain-et-compagnie_1000.jpg

Description

Le pain occupe un rôle central dans l'alimentation des habitants de Sanaa, comme ailleurs sur les hauts plateaux yéménites. À l'ouest du pays, en Tihama, plaine côtière qui longe la mer Rouge, c'est le riz qui se substitue au pain.
À Sanaa, on trouve une grande variété de pains (certains sont confectionnés à des occasions particulières, naissances, mariages, fêtes…), mais il en est deux, l'un à base de farine de froment (malūʒ bərr), et l'autre à base de farine d'orge (malūʒ ʃʕajr) qui, associés au plat emblématique de Sanaa et de sa région, la saltah (à base de farine de fenugrec, ħilbah), constituent l'essentiel du repas de midi, le principal repas de la journée. Traditionnellement, le pain était préparé à la maison dans le four à pain, tannūr, qu'on peut encore trouver dans d'anciennes demeures, où il trône dans la cuisine traditionnelle, dajmah, encastré dans un massif de maçonnerie.

Photo 1. Façade extérieure d'une maison noircie par la fumée qui s'échappe par les jours hauts placés dans la cuisine, située de préférence côté nord et nord-est.

Photo 2. Un four à pain traditionnel avec une hotte qui achemine la fumée vers des cheminées.

Photo 3. Un four traditionnel encastré dans un massif de maçonnerie.

Photo 4. Les deux principales variétés de pain : froment à gauche, malūʒ bərr et orge à droite, malūʒ ʃʕajr".

Créateur

Samia Naïm

Date

1984

Droits

Attribution/Pas d'utilisation commerciale/Pas de modification

Type

Photographie

Couverture

Sanaa

Format original

Diapositive

Taille maximale

1000x793

Poids de fichier

224 Ko