Fougères sculptées (Gaua)

http://lacito.vjf.cnrs.fr/images/images_image_semaine/qetegaveg-fougere590.jpg

Description

L'île de Gaua, dans les îles Banks au nord du Vanuatu, a préservé l'art de la sculpture sur fougère arborescente. Ce type d'arbre (genre Cyathea) présente un tronc fibreux, de couleur sombre, facile à modeler à l'aide d'une lame aiguisée. Les sculptures ainsi taillées, hautes de 1 à 2 mètres, étaient autrefois dressées à l'entrée des maisons sacrées – dites “nakamal” – réservées aux hommes initiés et aux dignitaires de haut rang. Elles sont aujourd'hui très recherchées par les antiquaires et marchands d'art du Pacifique, et cet artisanat encore vivant contribue à l'économie locale. Ces statues anthropomorphes représentent les Esprits surnaturels, ombres des Ancêtres décédés, qui règnent sur la forêt dense de ces îles volcaniques. Dans certaines langues des îles voisines, ces statues seront désignées du même mot que les Esprits eux-mêmes (ex. en mwotlap natmat “mort; ancêtre; Esprit; Ogre; coiffe ou statue représentant un Esprit…”). Mais dans l'île de Gaua même, là où la tradition statuaire est la plus forte, on préfère employer des termes moins évocateurs pour ces mêmes sculptures: en lakon (langue de la côte ouest), on parle de nawo jaajun “visages d'hommes”; et en dorig (langue du sud-est de l'île) on les appellera simplement dro “fougère”. Il s'agit probablement là d'un phénomène de tabou linguistique, par lequel on évite soigneusement de prononcer les mots qui font peur.

Date

Type

Photographie

Coverage

Format original

Taille maximale

590x393

Poids de fichier

Collection

Citation

François, Alexandre, “Fougères sculptées (Gaua),” LACITO, accessed March 5, 2021, http://lacito.huma-num.fr/items/show/159.

Geolocation